Des sportifs partout

Hier, vers 11h, je me visitais
le parc de l'Île Saint-Germain.

Je marchais sur ce que
je pensais être une allée.
Non, c'était une autoroute à sportifs.

J'étais fort marrie de ne pouvoir
me promener à mon aise.

Être dérangée par des coureurs,
qui entendent bien rester
en plein milieu du chemin
qui refusent de changer
un tant soit peu leur trajectoire,
est très désagréable.

Il s'agit juste d'un partage des lieux !

Partage

Commentaires

1. Le lundi 31 janvier 2011, 14:34 par imposture

À chacun de mes retours en France, je me sens de plus en plus étrangère aux modus vivendi, habitudes et manies des Français. Ce n'est pas le syndrome de l'immigrée qui rentre au bercail et croit que tout était mieux ailleurs pour valoriser son parcours, mon expatriation est plutôt un recul qui permet de voir encore mieux cette mentalité toujours aussi étriquée, ces fausses apparences, une civilité de discours seulement, des parlicheries.

Discours et encore, il y a ceux qui parlichent, mais aussi ceux qui ne se cachent plus pour exhiber des pensées terriblement crasses. Quand j'entends ce qui se dit sur le mariage de deux personnes du même sexe dans la France du XXIe siècle, ça fait peur.

2. Le lundi 31 janvier 2011, 15:56 par imposture

je reviens sur ce que j'ai écrit, d'abord parce qu'il y a des fautes, mais à toi de les trouver ;-) , ensuite parce que ça peut paraitre un peu moralisateur. je ne voulais pas donner une leçon de morale, je veux juste te dire que je ne me sens pas en france comme un poisson dans l'eau. tant qu'à aller à l'eau, je préfère la mer.. d'ici.

3. Le lundi 31 janvier 2011, 21:26 par Cunégonde

Bon d'accord, je n'écris plus sur les sportifs, ça te met dans un état pas possible.

4. Le mardi 1 février 2011, 13:49 par imposture

je ne comprends pas, tu n'as pas écrit sur les sportifs mais sur les spotifs! enfin, c'est ce que j'avais cru voir dans le titre ;-)

5. Le mardi 1 février 2011, 13:58 par mirovinben

Et pourtant les sportifs ne manquent pas d'r

Voui, voui, je ->

6. Le mardi 1 février 2011, 15:35 par Cunégonde

Pas vu, pas pris. J'ai corrigé.

7. Le mardi 1 février 2011, 15:40 par Ed

Il y a des dictatures de tous genres, même du sport.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/377

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Brève de dames agées

Les années passent trop vite maintenant.

Angoisse

“Non, je ne suis pas angoissée, j’ai juste besoin d’être rassurée.”

La journée va être longue

J’ai dormi de 18h à minuit. Depuis impossible de le rendormir. Euphitose nuit n ‘a pas marché. Aujourd’hui : Greenwich, Soho, et prendre le ferry pour traverser. Peut-être que cela sera simplifié.

Pas si fichue que ça

Je trouvais que Bertha ma mini fougère n’avait pas apprécié mes vacances, pendant celles-ci, je l’avais mise dans une grande casserole pleine d’eau. Comme cela elle était arrosée. Pour Hubert, le lierre, j’avais opté pour un embout que l’on visse à une grande bouteille peine d’eau que l’on enfonce ensuite dans la terre. Ce système s’est avéré très efficace. Pour Bertha, il ne convenait pas, son pot est trop petit. Bref, je pensais que Bertha était au plus mal. Je l’ai mise à la poubelle. J’ai étudié le chemin avec le moins de marche à cause de mon orteil, et hop direction un marchand de plantes ouvert tout le temps. Arrivée là-bas, je cherche les fougères, Elles étaient en moins bonne forme que Bertha. J’ai pris un Arthur, un asparagus. Il ira sur le nouveau frigo qui arrive demain. Une fois rentrée chez moi, une crise de culpabilisation aigüe m’a conduite à sauver Bertha du gouffre de la poubelle (un sac en plastique que donne le fruitier sur le marché.) Je l’ai rempotée, arrosée, remise à sa place. J’espère juste qu’elle ne soit pas rancunière.

Charriot_p.jpg

New York détail $16

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.