Tu vois ce que je veux dire

Par un SMS, Yo me propose
d'aller voir un spectacle :
La lesbienne invisible.
J'accepte sans même savoir
de quoi il s'agit.
Une amie accompagne Yo.

C'est un divertissement distrayant,
et plaisant. J'ai plus apprécié le dernière partie
que certaines caricatures.
La définition du temps lesbien,
à savoir que neuf jours lesbiens
équivalent à quatre ans et demi
chez les hétéros et à trois secondes et demie
chez les pédés, m'a fait éclater de rire.

Une marche durant laquelle,
j'appris qu'il existait au moins
une personne qui regardait la bouche des gens dans la rue.
Un restau où nous étions trois
assise autour de la table
à porter le même prénom.

L'amie d'Yo nous raconta une soirée
où, j'étais allée au début,
et elle, plus tard. La discussion
s'enchaina sur la prostitution.
La soirée fut très agréable.

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/272

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Je suis arrivée

À l’âge où même les personnes âgées m’appellent madame.

Vieillissement

Je vieillis aussi, des sourcils !

Taille

J’achète tous mes tee-shirts à manches longues, toujours dans les 2 mêmes magasins. Je prends toujours la même taille, du M chez les hommes, du L chez les femmes. Mais hier dans un de mes magasins préférés, j’ai dû rétrécir et maigrir, les deux à la fois. Le M homme était trop grand, de 5 cm aux manches, et beaucoup trop large. J’ai dû prendre du S.

Rappel

L’insuffisance rénale d’Épi me rappelle cruellement qu’un jour, elle va mourir.

Choc cycliste

Au moment où je pensais refaire du vélo, j’ai vu un cycliste chuter.