Tu vois ce que je veux dire

Par un SMS, Yo me propose
d'aller voir un spectacle :
La lesbienne invisible.
J'accepte sans même savoir
de quoi il s'agit.
Une amie accompagne Yo.

C'est un divertissement distrayant,
et plaisant. J'ai plus apprécié le dernière partie
que certaines caricatures.
La définition du temps lesbien,
à savoir que neuf jours lesbiens
équivalent à quatre ans et demi
chez les hétéros et à trois secondes et demie
chez les pédés, m'a fait éclater de rire.

Une marche durant laquelle,
j'appris qu'il existait au moins
une personne qui regardait la bouche des gens dans la rue.
Un restau où nous étions trois
assise autour de la table
à porter le même prénom.

L'amie d'Yo nous raconta une soirée
où, j'étais allée au début,
et elle, plus tard. La discussion
s'enchaina sur la prostitution.
La soirée fut très agréable.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/272

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Tout arrive à qui sait attendre

Dans la cuisine, l’eau chaude et l’eau froide étaient inversées. Quand j’ai aménagé, le gardien m’avait dit que cela prenait 5 minutes à remettre les tuyaux dans le bon ordre. Soit, ce n’est que ce matin que je lui ai remis mes clés pour que cela soit fait. Juste 10 mois après avoir constaté cette anomalie.

Vieillissement

Je vieillis aussi, des sourcils !

Trou_p.jpg

Crève

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mélange adéquat

Je n’ai jamais vu autant de curés, et de bonnes sœurs, ici, ni autant de militaires. Je n’ai jamais autant croisé de couples de gouines.