Flash■11

Appuyée contre la porte.
Le métro roule aussi vite que mes rêves.
La porte s’ouvre.
Mon rêve est stoppé.

Partage

Flash■8

Dans un camion de police,
à côté du palais de justice,
le policier mange à même une boîte.
Je passe devant le camion,
je vois une femme assise avec les menottes,
à côté d’elle, un jeune homme.

Partage

Flash■7

À la station Montparnasse,
sur le quai de la ligne 13,
deux jeunes qui ont moins
de la moitié de mon âge
dorment dans des sacs de couchage.

Une troisième place est vide.
Pourtant elle a dû être occupée.
À côté de chaque place,
occupée ou non, se trouve
une peluche.

Partage

Flash■6

Vroum, vroum le bruit est impressionnant.
Le véhicule est caché par la pile du pont.
Le père de famille et ses deux garçons parient sur une Ferrari ou une Porshe.
La voiture passe devant nous. Il s'agit d'une poubelle
dont le parechoc tient avec une ficelle.

Partage

Flash■5

Parc du Luxembourg,
un coureur tombe à quelques mètres de moi,
personne ne lui demande s'il s'est fait mal.
Il se relève, continue à courir.

Partage

Flash■4

En face de moi, dans la rue
arrive un homme.
Il est vêtu d'une veste de costume gris foncé
et d'un pull col roulé de la même couleur.

Des bottes, en cuir noir sur des jambières
de la même couleur.
Une jupe en jean mi-cuisse
vient finir de l'habiller.

Partage

Flash■3

Deux cygnes, leurs longs cous
en avant, passent de concert
sous le pont de Sully.

Partage

Flash■2

Des phares au loin,
le bus n'avance pas.
On passe à côté de l'accident.
Les pompiers et le SMUR interviennent.
Le visage de cette femme africaine hagard.,
le bus me transporte ailleurs
chez moi.

Partage

Flash■1

Je me trouvais sur le trottoir
en face de Juissieux.
Un homme qui devait avoir mon âge,
me laissa passer, puis m'ébourrifa
les cheveux en disant :
« c'est pas bien ce que tu as fait là. »
Cela m'a fortement intriguée
parce que je n'ai pas compris son geste.

Partage

Articles consultés récemment

Est-ce qu'un jour

On a l’âge qu’on a ?

Eau_p.jpg

Dimanche 85

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

À vos doigts

Je ne vais pas causailler. J’irai droit au but. J’aurai la réponse pour l’appart vendredi. La commission se tient jeudi. Croisez les doigts, pas jusqu’à la crampe mais quand même.

Bon signe ou pas ?

À 1h30 avant un entretien pour changer de poste, une coccinelle vient se poser sur moi.

Irrésistible

Irrésistible, l’envie de dire aux politiques de fermer leurs gueules. Je ne supporte plus d’entendre : « on aurait pu éviter ça, il aurait fallu faire ça ». Qu’ est-ce qu’ils en savent ces matuvu-malotrus récupérateurs de voix ? Ce que j’attends d’un politique, c’est qu’il aide à lancer des actions pour vivre dans un monde avec les valeurs de la république, des valeurs de fraternité et de partage. Ce que j’attends des politiques, c’est des débats constructifs pour créer une société qui n’engendre pas des personnes qui se font sauter. Ce que j’attends d’un politique, c’est d’être un leader. Ce que j’aimerais être, c’est une personne qui sache vivre dans une société qui donne suffisamment des sens à ces jeunes pour qu’ils ne tombent pas dans le piège de faux gourous à l’odeur de mort. Ce que j’aimerais être, c’est une personne qui puisse vivre dans un monde où certains jeunes ne se retrouvent pas sur le chemin du terrorisme où leurs seules issues sont des ceintures d’explosif. J’aimerais être une personne capable de cela, mais je ne sais pas si j’en suis capable.